Débuter en bourse ne doit pas se faire la fleur au fusil. Aussi passionnante soit cette nouvelle aventure qui s’ouvre à vous, elle regorge de pièges qu’il va vous falloir éviter afin de ne pas vous prendre les pieds dans le tapis.

Petit tour d’horizon de ces pièges à éviter

1) La bourse monte, je vais mettre toute mon épargne pour gagner plus !

La bourse monte peut-être actuellement, mais elle peut aussi baisser rapidement et sans crier garde. L’une des toutes premières règles à respecter est donc de ne mettre en bourse que de l’argent dont vous n’avez pas besoin (au moins à moyen terme), et surtout que vous pouvez vous permettre de perdre. Car si la bourse peut faire gagner de l’argent, elle peut aussi vous faire perdre tout ce que vous y mettez. Et bien sûr, conservez toujours une épargne de sécurité équivalente à au moins six mois de revenus.


2) Cette action me plaît bien, je vais mettre tout mon argent dessus !

Concentrer son portefeuille sur un nombre (très) réduit de valeurs peut s’avérer être une très mauvaise idée. Tant que le ou les titres de porteront bien… parfait. Par contre, dès que la tendance va s’inverser, les pertes risquent d’être très grandes. La diversification reste la meilleure solution afin de se protéger de la volatilité d’un ou plusieurs titres.


3) Je vais acheter les sociétés qui offrent les plus gros dividendes, et je me faire un maximum d’argent sans me prendre la tête !

Et bien non, stratégie à éviter à tout prix ! Car très souvent les sociétés proposant de gros dividendes sont des sociétés en difficulté qui cherchent à conserver leurs actionnaires (ou à en attirer d’autres grâce à ce dividende).

Quelques exemples valent mieux qu’un long discours. EDF, par exemple, qui a offert pendant plusieurs années plus de 10% de rendement annuel… sauf que son cours de bourse à chuté de plus de 75% en quelques années. Le fort dividende n’a jamais comblé les pertes liées au cours de bourse. Il y a aussi SOLOCAL, qui proposait un fort dividende annuel… mais avec un cours qui dévissait très régulièrement. Là encore, le dividende ne compensait pas la merde liée au cours de bourse.

Donc rien n’empêche d’investir dans ces sociétés, mais il ne faut surtout pas le faire en considérant uniquement le niveau de dividende versé.


4) J’ai lu / entendu que telle société se portait bien, je vais donc investir dessus !

Les infos que vous avez obtenu sont peut-être bonnes. Neànmoins il est quand même préférable de se faire son propre avis avant d’investir son argent quelque part. Renseignez-vous donc sur la société en question, et forgez-vous une opinion qui vous est propre.


5) Ça y est mon PEA (ou CTO) est ouvert, je me lance tout de suite sans perdre de temps !

Pas de panique, la bourse sera toujours ouverte la semaine prochaine ou le mois prochain. Il est important de se former un minimum avant de se lancer. Lire des ouvrages spécialisés, consulter des forums d’investissement (à ce titre je recommande l’excellent forum des Investisseurs Heureux : devenir-rentier.fr) ne pourra qu’être bénéfique.

De même, ce n’est pas parce que vous aurez quelques semaines / mois d’investissements boursiers derrière vous que vous connaîtrez toutes les subtilités de la bourse.

Il faut vraiment vivre les différentes situations (hausse des marchés, correction, baisse durable, krach boursier…) pour être un minimum « expérimenté ». Car à chaque situation, vous aurez votre propre façon de réagir. Là où il est relativement facile d’appréhender un marché haussier, les choses sont très différentes lorsqu’il s’agit de se positionner lors d’un krach boursier.

Publicités